Sur la prescription de psychotropes aux enfants et aux adolescents

Sur la prescription de psychotropes aux enfants et aux adolescents

Une brochure de la Commission des citoyens pour les Droits de l’homme parue le 3 novembre 2016 pointe du doigt le scandale de la «Ritaline», un psychotrope trop largement prescrit aux enfants et aux adolescents et dont les contours demeurent très flous. Des dizaines de milliers d’enfants, placés sous le contrôle des psychiatres avec l’impossibilité de s’y soustraire, sont concernés en France. La Convention des droits de l’enfant rappelle elle‐même la nécessité d’interdire la prescription de stupéfiants aux jeunes de moins de 18 ans ainsi que l’administration de psychotropes à la seule fin de maîtriser le comportement des enfants.

La Commission est-elle en mesure de nous faire part de ses vues sur le sujet ?

Entend-elle restreindre de façon plus sévère l’accès aux psychotropes ?