Proposition de résolution sur l’enseignement des langues anciennes dans l’Union Européenne

Proposition de résolution sur l’enseignement des langues anciennes dans l’Union Européenne

Proposition de résolution de Jean-François Jalkh, cosignée par Steeve Briois et Dominique Bilde :

Le Parlement européen,

–    Vu le préambule du traité sur l’Union européenne (Paragraphe 1, 6 et 13) ;

–    Vu l’article 6 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne c et e (compétence partagée) ;

–    Vu l’article 165 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne 1 et 2 ;

–    Vu l’article 167 Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne ;

–    Vu l’article 133 de son règlement ;

  1. Considérant l’apport essentiel de la culture antique à la culture européenne, à travers le droit, la démocratie et la philosophie;
  2. Considérant la prégnance des langues grecque et latine dans les langues actuelles de l’Union européenne;
  3. Considérant que la culture partagée est un ciment d’une meilleure coopération entre États membres;
  4. Considérant l’importance de renforcer les référents culturels face à la marchandisation de la culture;
  1. Demande l’adoption d’une politique de promotion de l’enseignement des langues grecque et latine dans l’enseignement secondaire des pays de l’Union européenne.
  2. Demande la valorisation des cursus ayant reçus ces enseignements dans la fonction publique européenne.

Charge le Président de transmettre la présente résolution, accompagnée du nom des signataires, à la Commission, au Conseil et aux États membres.