Question écrite sur le référendum hongrois sur les quotas de migrants

Question écrite sur le référendum hongrois sur les quotas de migrants

Question écrite de Jean-François Jalkh :

Le gouvernement hongrois a annoncé son intention d’organiser un référendum sur le système de quotas obligatoires pour l’accueil des migrants, mis en place par l’UE après un accord au Conseil des ministres.

Je ne peux que me réjouir de cette initiative respectueuse de la démocratie et de la souveraineté populaire, de surcroît sur un sujet aussi crucial que la crise migratoire.

Toutefois, il s’avère que la Commission Européenne, par le biais de Natasha Bertaud, porte-parole de la Commission, dénonce et remet en question la volonté du gouvernement hongrois d’interroger ses concitoyens sur une question aussi importante que celle du sort de son pays à endiguer la crise migratoire.

Sur quelles bases juridiques la Commission européenne se permet-elle de critiquer un Etat qui emploie un outil démocratique, alors même que la décision des quotas de réfugiés a été prise au mépris des règles de l’Union Européenne ?