Des pesticides présents dans trois quarts des fruits en France

Des pesticides présents dans trois quarts des fruits en France

Question écrite de Jean-François Jalkh, Député français membre du groupe ENL au Parlement européen :

Une étude de l’ONG Générations futures, s’appuyant sur les données de la Direction générale de la répression des fraudes, révèle qu’en France, plus de 70 % des fruits qui ne sont pas issus de l’agriculture biologique contiennent des résidus de pesticides. En novembre, la revue 60 millions de consommateurs a annoncé que certains sachets de thé, même biologique, pouvaient contenir jusqu’à 17 pesticides. Quant aux légumes, le pourcentage s’élève à 41,1 %. Les fruits les plus contaminés sont les raisins, les clémentines/mandarines et les cerises.

À l’échelle européenne, la procédure actuelle d’homologation ne permet pas de retirer rapidement les substances dangereuses du marché, puisqu’elles restent commercialisées pendant toute la période d’attente du renouvellement de leur approbation, comme ce fut le cas pour le glyphosate, avec le risque que la date de renouvellement ne soit reportée.

Par ailleurs, le règlement de 2009 sur les pesticides bannit les substances dangereuses, mais seulement celles qui ont été approuvées après la date d’entrée en vigueur du règlement.

La situation française ne diffère certainement pas de celle que peuvent connaître ses voisins. La Commision pourait-elle dire :− si elle peut fournir des chiffres à cet égard ?
− si des procédures sont prévues pour garantir un meilleur contrôle sanitaire sur le territoire de l’Union ?