Task Force « East StratCom » du Service européen d’action extérieure

Task Force « East StratCom » du Service européen d’action extérieure

Question écrite de Jean-François Jalkh, Député français membre du groupe ENL au Parlement européen :

Dans une réponse du SEAE aux questions écrites de la commission CONT en date du 9 février 2018, il est écrit que «la désinformation peut être combattue par la vérification des faits et des arguments rationnels, mais souvent aussi par des récits positifs et précis sur l’UE».

Au-delà du fait que la formule «récits positifs» soit problématique, on découvre qu’une action préparatoire d’1,1 million d’euros, consacrée aux travaux de la Task Force «East StratCom», sera utilisée pour lutter contre la désinformation «de manière plus systématique».

Et trois millions d’euros supplémentaires sont prévus au titre de la ligne budgétaire 19060100 pour l’information et la presse afin d’aider à renforcer le travail de communication stratégique du Service.

Il est précisé enfin que, étant donné que ce travail est actuellement en cours de planification et de programmation, il est trop tôt pour juger de son impact et évaluer le besoin de ressources financières supplémentaires.

Je suis profondément surpris par le coût et les raisons de la mise au point d’une telle stratégie: les bénéfices à en retirer seront-ils à la hauteur des crédits engagés et, surtout, répondent-ils à de réelles attentes des contribuables européens?