Plainte contre l’Agence européenne des médicaments sur le vaccin contre le papillomavirus

Le 5 décembre 2016, le «Nordic Cochrane Centre» (Danemark), de concert avec des chercheurs et des médecins danois, a déposé une plainte contre l’Agence européenne des médicaments (EMA), lui reprochant d’avoir modifié une expertise sur la vaccination contre le papillomavirus, virus à l’origine du cancer du col de l’utérus. Après avoir reçu pendant l’été 2015 des témoignages de jeunes filles ayant été vaccinées contre le HPV et ayant présenté peu après des troubles (syndrome de fatigue chronique, syndrome douloureux régional complexe), le Danemark a saisi la Commission européenne. Mandée par cette dernière, l’Agence européenne a rendu des conclusions contredisant la requête, estimant infondé le lien entre les vaccins et les complications décelées. Les plaignants contestent la manière dont l’Agence européenne a traité cette alerte et ont mis la main sur un rapport confidentiel de l’EMA qui dédouane les vaccins en donnant une impression d’unanimité des experts alors qu’une partie d’entre eux expriment des doutes.

La Commission dispose-t-elle d’éléments permettant d’expliciter sa position ?